Le PTZ relance le crédit

Posté le : 01/02/2016

« En janvier 2016, 12 % des demandes de prêt incluent un prêt à taux zéro, contre 8 % seulement en 2015. On constate ainsi que le prêt à taux zéro concerne aujourd’hui davantage de futurs acheteurs grâce à la fois au relèvement des plafonds de ressources pour pouvoir en bénéficier et à son élargissement à l’ensemble du territoire dans l’ancien » analyse Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com.
En effet, 25 % des demandes de crédit avec un PTZ concernent le financement d’une acquisition dans l’ancien avec travaux. « Nous constatons avec surprise que le nombre de demandes de PTZ dans l’ancien est significatif, notamment dans des régions où il y a davantage de biens anciens à rénover, ce qui n’est pas le cas en Ile-de-France… Toutefois, reste à savoir si ces prêts à taux zéro seront réellement accordés, car l’emprunteur doit  justifier sur devis ou factures qu’il effectuera bien des travaux dans les 3 ans pour un minimum de 25 % du montant de l’opération, ce qui complexifie les démarches et allonge les délais de traitement dans les banques » complète Sandrine Allonier, directrice des partenariats bancaires de Vousfinancer.com.
Autre constat en ce début d’année : les montants moyens de prêt à taux zéro sont également en hausse, confirmant que le dispositif 2016 pouvant financer jusqu’à 40 % du montant du bien (contre 18 à 26 % en 2015) est plus avantageux. En janvier 2016, le montant moyen des PTZ est de 85 000 € soit 25 % de plus qu’en janvier 2015 (68 000 €).